Lewis Hamilton est revenu sur la victoire ce dimanche lors du Grand Prix d’Espagne, qui conserve son titre sur ce circuit de Montmeló. Il reprend les commandes du championnat devant son coéquipier, Valtteri Bottas.

 

Comment s’est passé le départ qui vous a permis de passer devant votre coéquipier Valtteri Bottas qui partait en pole position ?

“C’était un départ intéressant, très très chaud. Je savais que Valtteri freinerait très tard mais cela n’a pas été une réédition de Bakou. Quand les lumières se sont éteintes, nous étions très proches et cela a été une bataille avec les Ferrari qui n’étaient pas loin. Après le 1er tour j’ai dû me concentrer sur la course”.

Quelle a été votre réaction après avoir dû concéder la pole position samedi à votre coéquipier Valtteri Bottas ?

“Hier (samedi) a été un peu un cauchemar mais j’ai été plus heureux pendant la course. Au début du weekend je n’étais pas trop content et j’ai du changer mon style de conduite pour voir ce qui ne fonctionnait pas sur un tour. Mais j’avais une vitesse naturelle aujourd’hui et le départ a été la clé. J’avais encore plus de détermination aujourd’hui car je voulais me racheter de ma mauvaise performance hier et cela a été une bataille dure mais empreinte de respect (avec Bottas). Nous en avions parlé avant avec Valtteri et nous avons un grand respect réciproque. Je suis très fier de faire partie de ce nouveau doublé. C’est la 3e victoire de la saison pour moi et je suis reconnaissant et heureux pour l’équipe. C’est historique d’avoir cinq doublés et j’en suis très fier. Je ne m’entends pas toujours très bien avec ma voiture mais je suis heureux que pour la course nous ayons pu combler nos différences”.

Le patron de votre équipe, Toto Wolff, a indiqué que vous aviez évoqué avec lui la possibilité de conduire un jour pour Ferrari. Qu’en est-il ?

“Je ne sais pas de quoi vous parlez… Evidemment, quand vous négociez un contrat vous devez citer un autre nom dans la conversation. Je suis avec Mercedes depuis que j’ai 13 ans. Ce n’est pas un secret que je suis un grand fan de Ferrari mais je suis content de conduire pour Mercedes et c’est incroyable ce que nous avons réalisé ensemble pour en faire l’équipe qui a rencontré le plus de succès de l’histoire”.

Propos recueillis en conférence de presse.