Alors qu’ils dominent fortement le classement cette saison, les Mercedes envisagent plus difficilement le Grand Prix d’Autriche qui a lieu de week-end, du fait de leur course désastreuse de l’an passé.

Il y a un an, les deux voitures de l’écurie Mercedes étaient positionnées en première ligne. Pourtant, et pour la première fois depuis 2010, les deux monoplaces des Flèches d’argent avaient dû abandonner à causes de problèmes mécaniques. “Cette course nous a cruellement rappelé à quelle vitesse les choses peuvent dégénérer dans notre sport et le fait que performance et fiabilité sont indissociables“, a déclaré Toto Wolff, patron de Mercedes.  Malgré tout, il insiste : “il ne faut pas se complaire et ignorer le fait que, lors des deux derniers week-ends, nos mécaniciens ont dû se livrer à l’équivalent de ‘chirurgies à coeur ouvert’ sur nos voitures (après une alerte sur le moteur de la monoplace d’Hamilton au Canada ndlr) (…) Nous avons dû faire face à un certain nombre de problèmes sur différents composants qui auraient facilement pu nous contraindre à abandonner.” Par conséquent, ce week-end, il faut oublier le passé, même si les mauvais souvenirs sont bel et bien présents. “Nous n’allons donc pas en Autriche avec toute la confiance du monde, nous savons que nous pouvons vivre un week-end compliqué” a ajouté Lewis Hamilton.