Décidément, ce Grand Prix du Canada n’a rien d’un Grand Prix habituel. Alors qu’Hamilton de Mercedes a remporté la course suite à une sanction de 5 secondes donnée à Vettel, les avis sur cette décision des commissaires fait beaucoup réagir, notamment auprès d’anciens pilotes.

Selon les commissaires, le pilote Ferrari a “rejoint la piste de manière dangereuse et forcé Hamilton à en sortir“, en l’obligeant à s’écarter mais aussi à freiner. Hors, le champion du monde 1992 Nigel Mansell n’est pas de cet avis. “C’est très très embarrassant. Aucun plaisir à regarder à cette coursE. Deux champions pilotant brillamment mais un résultat faussé“, explique-t-il sur son compte Twitter. De con côté, le champion de 1978 Mario Andretti est beaucoup plus sévère. “Je pense que le rôle des commissaires est de pénaliser les manoeuvres dangereuses flagrantes, pas les erreurs honnêtes résultant d’une course serrée. Ce qui est arrivé au GP du Canada est inacceptable à ce niveau de notre grand sport” a-t-il déclaré.

Si Ferrari compte faire appel de cette décision, Damon Hill, Britannique champion du monde 1996 s’est voulu plus mesuré. “Mon avis personnel est qu’il (Vettel) aurait pu laisser plus de place (à Hamilton), mais nous avons perdu des derniers tours grandioses à cause de cette pénalité. Au bénéfice du doute, on pouvait les laisser continuer“. D’ailleurs, ce dernier a réalisé un sondage sur twitter en demandant aux internautes si les 5 secondes de pénalités envers Vettel sont une bonne chose, et ces derniers ont été unanimes. À 76% les gens ont voté “non”.

 

Vanessa Maurel