Alors que la Fédération internationale de l’automobile a conclu un accord “confidentiel” avec la Scuderia Ferrari après une enquête sur le fonctionnement de son moteur la saison dernière, les autres écuries, sept en particulier, sont montées au créneau et demandent des comptent à la FIA.

McLaren, Mercedes, Racing Point, Red Bull, Renault, AlphaTauri et Williams ont écrit un communiqué commun, dans lequel elles demandent des comptent à la FIA. “Nous déclarons publiquement par la présente notre engagement commun à rechercher une information complète et appropriée à ce sujet, afin de garantir que notre sport traite tous ses concurrents de manière juste et équitable (…) En outre, nous nous réservons le droit de demander réparation en justice, dans le cadre de la procédure régulière de la FIA et devant les tribunaux compétents (…) Après des mois d’investigations qui n’ont été entreprises par la FIA qu’à la suite de requêtes déposées par certaines écuries, nous nous opposons fermement à ce que la FIA conclue un accord confidentiel avec Ferrari pour clore cette affaire“.

En effet, la Fédération internationale de l’automobile a déclaré ce vendredi “qu’après des enquêtes techniques approfondies, elle a conclu son analyse du fonctionnement de l’unité motrice de la Scuderia Ferrari de Formule 1 et est parvenue à un accord avec l’équipe”, dont “les détails resteront confidentiels“. Néanmoins, le communiqué précisait tout de même que “la FIA et la Scuderia Ferrari ont pris un certain nombre d’engagements techniques qui permettront d’améliorer la surveillance de tous les groupes propulseurs en Formule 1 dans les saisons à venir et aideront la FIA dans ses autres tâches réglementaires en Formule 1 et dans ses activités de recherche sur les émissions de carbone et les bio-carburants.

La saison dernière, Ferrari a été au milieu de plusieurs polémiques, dont notamment celle entretenues par plusieurs écuries qui avaient des suspicions en deuxième partie de saison sur la conformité du groupe propulseur utilisé par l’écurie italienne “après un gain en vitesse en ligne droite particulièrement visible en qualifications au retour de la trêve estivale.”