Les écuries de Formule 1 ont été interdites de développer en 2020 les monoplaces qu’elles mettront sur piste en 2022, année de changement du règlement technique, a annoncé la Fédération internationale de l’automobile (FIA) ce mardi.

Cette décision fait suite à celle de repousser d’un an le règlement technique (par mesure d’économie et d’équité sportive), pour permettre aux équipes de surmonter la crise de la pandémie de coronavirus. Le conseil mondial du sport automobile a aussi annoncé via un communiqué que la période de fermeture habituellement imposée aux dix écuries au mois d’août, avancée cette année à mars-avril et rallongée de 14 à 21 jours, s’imposera aussi aux motoristes (Mercedes, Ferrari, Renault et Honda).