Missionné par Christian Estrosi pour entamer les négociations avec celui qui était encore le promoteur de la Formule 1, Bernie Ecclestone, Éric Boullier, viré cet été de son poste directeur sportif de McLaren, va retrouver l’univers des Grands Prix en tant que conseiller stratégique et ambassadeur du Grand Prix de France. « En complément d’une mission de conseiller stratégique sportif et opérationnel, Éric Boullier aura un rôle d’ambassadeur pour le Grand Prix de France de Formule 1 », explique le Groupement d’intérêt public du Grand Prix de France F1 (GIP). « Je suis heureux et fier d’avoir l’opportunité de collaborer à nouveau avec l’équipe du GP de France », se réjouit Boullier. L’édition 2019 aura lieu du 21 au 23 juin sur le circuit Paul-Ricard au Castellet.

Âgé de 45 ans, Éric Boullier, ingénieur aéronautique et spatial de formation est un expert reconnu de la course automobile. « Sa mission de conseil va nous permettre de continuer à développer nos actions et de pérenniser le succès de ce grand évènement sportif au niveau national et international », estime Gilles Dufeigneux, le directeur général du GIP.