Après McLaren, voici venu le tour de Williams. L’écurie va recourir au chômage partiel et baisser le salaire de ses pilotes et dirigeants pour limiter l’impact économique de la pandémie de coronavirus.

ROKiT Williams Racing met au chômage partiel un certain nombre d’employés dans le cadre d’une série de mesures de réduction des coûts“, précise l’équipe via un communiqué. “Cela durera jusqu’à la fin du mois de mai, tandis que la direction et nos pilotes voient leurs salaires réduits de 20% à compter du 1er avril (…) Ces décisions n’ont pas été prises à la légère, mais notre objectif est de protéger les emplois de notre personnel et de faire en sorte qu’il puisse reprendre le travail à temps plein lorsque la situation le permettra“.