Il aura fallu une semaine aux ingénieurs de l’écurie Mercedes pour mettre au point un respirateur artificiel destiné aux patients atteints par le Covid-19. Un appareil qui sera testé dans les hôpitaux britanniques.

“Mercedes pourra en produire 1 000 par jour dans un délai inférieur à une semaine, et si les essais se passent bien.” Selon des données en provenance d’Italie, environ 50% des patients traités par PPC ont évité le besoin d’une ventilation mécanique invasive. Cependant, ces appareils sont rares dans les hôpitaux britanniques. “Ces appareils aideront à sauver des vies en permettant que les respirateurs, une ressource limitée, ne soient utilisés que pour les cas les plus graves“, a estimé le Pr Mervyn Singer, de l’hôpital de l’University College de Londres (UCLH).

Ces appareils ont été mis au point par une équipe d’ingénieurs et de cliniciens de l’UCLH en association avec Mercedes-AMG High Performance Powertrains, filiale de Daimler qui développe et construit des moteurs de Formule 1.