La Fédération internationale de l’automobile (FIA) a confirmé mercredi avoir lancé une enquête officielle sur les circonstances dans lesquelles Jules Bianchi a connu le grave accident que l’on sait, dimanche, lors du GP du Japon. Le président de la fédération, Jean Todt, s’est personnellement impliqué dans ce dossier. Toutefois, la méthode choisie pourrait susciter la polémique. La FIA a a confié l’enquête à Charlie Whiting, qui est à le chef du service technique de la Formule 1 au sein de la fédération, mais qui est aussi… directeur de course sur le circuit de Suzuka !

Jules Bianchi est pour sa part toujours en soins intensifs dans un hôpital situé à Yokkaichi. Il a subi une première opération chirurgicale d’urgence dès dimanche. Mais le traumatisme crânien dont il souffre est sévère. Ses partents sont arrivés à son chevet après 24 heures de voyage depuis la France.