Après la victoire en qualification de Max Verstappen qui s’est emparé la pole position, Sebastian Vettel, pilote de chez Ferrari arrivé deuxième, a lancé une petite pique à son adversaire qui avait accusé son écurie de tricherie.

Rancunier ? Sebastian Vettel l’est surement. Et s’il accepte sa seconde place sans problème, il n’oublie pas pour autant les critiques de son adversaire à son égard. “Il faut reconnaître que nous avons été battus à la loyale aujourd’hui. C’était une surprise. Pas qu’ils soient rapides, mais qu’ils soient aussi rapides dans les lignes droites … C’est donc un peu suspect…” a-t-il ironiquement déclaré histoire de renvoyer la pareille à Verstappen, pilote chez Red Bull.

Malgré ses conflits internes, les pilotes prendront le départ ce dimanche dès 18h10. Max Verstappen partira en pole position devant Sebastian Vettel et Lewis Hamilton.