S’il le pouvait, Jean-Michel Aulas voterait en faveur de Michel Platini pour l’élection à la présidence de la Fédération internationale de football (FIFA). Le président de l’Olympique Lyonnais estime que Michel Platini est le meilleur candidat à la présidence de la FIFA.

Pour moi, Platini va aller au bout car il est le meilleur, a déclaré lundi Jean-Michel Aulas, en réponse à une question sur la candidature du Sud-Coréen Chung Mong-joon, membre de la famille du propriétaire du constructeur automobile Hyundai, partenaire numéro un de l’Olympique Lyonnais. C’est bien pour la démocratie qu’il y ait plusieurs candidats. Je suis un fan de Michel Platini, non pas parce qu’il est Français, mais parce qu’il est compétent et qu’il a fait un parcours extraordinaire à l’UEFA en tant que dirigeant, a ajouté Aulas. Je ne peux pas toujours juger techniquement les joueurs, mais pour les dirigeants, je pense être assez habilité à le faire. Nous avons la chance d’avoir là un très grand dirigeant. Ma crainte, ce n’est pas tellement que Michel Platini trouve un certain nombre de concurrents à la FIFA, c’est plutôt de lui trouver un très bon remplaçant à l’UEFA, a-t-il encore dit.
Chung Mong-Joon candidat face à Platini

Le Sud-Coréen Chung Mong-Joon, 63 ans, a annoncé officiellement sa candidature à la présidence de la FIFA, dans l’optique du congrès électif extraordinaire de l’organisation, prévu le 26 février 2016. Ancien vice-président de la FIFA (1994-2011), ex-patron de la Fédération de son pays (KFA) de 1993 à 2009, et héritier de l’empire industriel Hyundai, l’homme d’affaires brigue ainsi la succession du Suisse Sepp Blatter, 79 ans.

La FIFA est devenue une organisation corrompue parce que la même personne et ses acolytes l’ont gérée pendant quarante ans. Le pouvoir absolu corrompt absolument, a déclaré le milliardaire, ciblant Blatter et son prédécesseur brésilien Joao Havelange (1974-1998). Le sujet principal de cette élection est de savoir si l’ancien système de corruption de Monsieur Blatter doit perdurer ou non, a insisté le Docteur Chung, qui a fondé en 2008 l’institut asiatique d’études politiques, un think thank qui promeut la paix, et à terme la réunification entre les deux Corées.

Le vice-président honoraire de la FIFA s’est engagé, s’il est élu, à ne faire qu’un seul mandat de quatre ans. Il propose de renforcer les contrôles et contrepoids entre la présidence, le Comité exécutif et les organes judiciaires de la Fédération internationale. S’il l’emporte, il entend publier le salaire, les primes et les dépenses du président de la FIFA/, augmenter le Programme d’assistance financière, et ransformer le congrès en un forum ouvert, et promouvoir une plus grande représentation des femmes aux différents niveaux de la FIFA.