Dos au mur après sa défaite à domicile à l’aller (0-1), Lille va devoir afficher un visage plus séduisant lors du barrage retour à Porto pour espérer rejoindre la phase de groupes de la Ligue des champions. Le prodige Rony Lopes, convaincant à chaque fois qu’il a eu l’occasion de jouer, pourrait l’y aider.

Lille ne pourra pas vraiment compter sur Rony Lopes pour lui donner des informations sur Porto. Né au Brésil de parents portugais, le milieu offensif n’a vécu au Portugal qu’entre 4 et 16 ans avant d’être repéré à Benfica par Manchester City, club qui l’a prêté aux Dogues cet été. Mais René Girard serait par contre bien inspiré de compter sur le prodige de 18 ans pour tenter d’inverser la situation mardi soir à l’Estádio do Dragão. Avec seulement 12% de chances de se qualifier après sa défaite au match aller à domicile (0-1), le LOSC n’aura rien à perdre contre un adversaire largement supérieur techniquement il y a six jours. Il lui faudra surtout se montrer plus tranchant sur le plan offensif qu’au match aller, comme il pu l’être samedi devant Lorient (2-0).

Un match qui a coïncidé avec la première titularisation de Lopes au poste de meneur de jeu dans un 4-3-1-2. Plus remuant dans ce rôle que Marvin Martin, toujours blessé et forfait pour le voyage au Portugal, le gaucher a pu faire admirer ses qualités techniques. Et même s’il n’a pas marqué ni fait de passe décisive, il s’est attiré les louanges de son capitaine, Rio Mavuba. Il devient un élément important de notre dispositif, a avoué l’international français. Il a su monter en puissance et élever son niveau de jeu après la pause, à l’instar de l’ensemble de l’effectif.  Il parvient à faire la différence grâce à ses prises de balle et n’hésite pas à se tourner vers l’avant. René Girard, qui n’avait pas hésité à le comparer à James Rodriguez lors de son arrivée, s’est également montré élogieux concernant le plus jeune buteur de l’histoire de Manchester City en Premier League, pétri de talent selon lui.

Il sait se mettre en bonne position, dans le sens du but, même s’il doit encore progresser dans de nombreux domaines, a souligné le technicien. De là à le lancer d’entrée, il y a un pas que ce dernier n’est pas sûr de franchir. Il est encore très jeune et on verra pour mardi, a-t-il balayé quand il a été interrogé à ce sujet. Pas sûr que le principal intéressé, qui a confié monter en puissance sur le plan physique après avoir connu une préparation estivale tronquée avec sa participation à l’Euro U19 avec le Portugal, débute un match à si fort enjeu. Son insouciance et son talent pourraient néanmoins être des atouts non négligeables pour un LOSC loin d’emballer les foules en terme de jeu ces derniers mois et dos au mur contre les Dragons.