Les dirigeants niortais ont révélé qu’ils pouvaient proposer entre 30 000 et 300 000 euros par mois à Thomas Meunier. Une tranche large en référence aux chiffres révélés sur le nombre de participants au meeting du Trocadero de François Fillon.