Pour son premier match de championnat, ce vendredi, le Paris Saint-Germain a été tenu en échec par le Stade de Reims (2-2). Pour la quatrième année consécutive, le PSG s’est montré incapable d’aller chercher les trois points de la victoire lors de la première journée. Une bien mauvaise habitude pour le double champion de France en titre.

Vendredi soir, pour le match d’ouverture de la Ligue 1, le Paris Saint-Germain était attendu du côté de Reims. Après vingt minutes de domination totale, les Parisiens ont fini par lever le pied pour ne finalement arracher que le point du match nul (2-2). En conférence de presse, Laurent Blanc s’est dit déçu du résultat mais pas de la manière avant d’ajouter sa frustration quant à l’incapacité des quelques Cavani, Ibrahimovic ou encore Lucas à tuer le match : Le seul reproche, c’est qu’ils (les joueurs) n’ont pas fait le geste pour tuer le match au bout de 20 minutes. On aurait dû tuer le match. Après avoir rapidement ouvert le score par le biais de Zlatan Ibrahimovic (1-0, 9e), le club de la capitale s’est offert la possibilité de prendre le large à plusieurs reprises. Mais ni Lucas (17e), ni le géant suédois sur pénalty (19e) n’auront réussi à inscrire le but du K.O. Pour Salvatore Sirigu, lui et ses coéquipiers n’ont pas su mettre fin aux espoirs de leurs adversaires comme ils ont l’habitude de le faire.

Le PSG a encore du travail

Ce manque de précision devant les buts aura permis au Stade de Reims de retrouver de l’oxygène comme le dit le technicien parisien, permettant au club de Champagne-Ardenne de revenir dans la partie. Oniangué, dans un premier temps, remettait les deux équipes à hauteur (1-1, 22e) avant que Charbonnier ne donne finalement l’avantage aux siens (2-1, 34e). Pour Thiago Motta, les Rémois ont deux occasions et à la mi-temps, le score est en leur faveur. Des propos appuyés par Marquinhos : Ils (les Rémois) ont marqué sur leurs deux seules occasions.

Heureusement pour les parisiens, Zlatan Ibrahimovic était encore là pour sauver les siens (2-2, 63e). La semaine prochaine, au Parc des Princes, Zlatan and co devront se montrer plus précis lors de la réception du SC Bastia. Si Laurent Blanc confirme que le club n’est pas tout à fait prêt, Javier Pastore estime que lui et les siens devront continuer à travailler, s’améliorer, pour retrouver le vrai Paris Saint-Germain. Lucas Digne est lui revenu sur la force de caractère des siens pour revenir dans la rencontre, pourtant menés : On a montré qu’on avait du caractère en revenant au score. Il faut s’appuyer sur les bonnes choses vues ce soir pour continuer sur notre lancée de la saison dernière.

Le SC Bastia est prévenu.

Jérémy LEVY