Le transfert de Saber Khalifa d’Evian-Thonon-Gaillard à l’OM comporte plusieurs zones d’ombre, dont peut-être un versement à un Farid Ayad, intermédiaire inquiété dans l’affaire touchant actuellement le club phocéen.

Les deux affaires ne semblent pas liées. Mais les révélations de l’Equipe sur le transfert de Saber Khalifa d’Evian-Thonon-Gaillard à l’OM l’été dernier ne tombent pas au meilleur des moments pour le club phocéen, dont plusieurs de ses dirigeants ou ex-dirigeants ont été placés en garde à vue dans la semaine. Surtout que le nom de Farid Ayad ressort dans les deux dossiers. Proche de Vincent Labrune, ce dernier aurait réclamé 185 000 euros à Esfandiar Bakhtiar, actionnaire majoritaire de l’ETG, pour l’avoir mis en contact avec l’OM pour Khalifa. Un échange de mails prouve cette demande de la part de l’agent licencié au Mali, qui a refusé de commenter cette information.

C’est un cas d’école, explique au quotidien sportif Stéphane Canard, agent de l’international tunisien, rémunéré dans ce contrat comme cela est autorisé par la loi. Cela démontre qu’un agent français comme moi, avec une licence et qui a respecté intégralement la procédure dans ce dossier, peut ne pas être au courant de ce qui se passe ailleurs. Lui ne comprend pas comment Farid Ayad peut réclamer de l’argent à Evian et sous quel prétexte. L’un des premiers dirigeants qui m’a contacté directement et sans aucun intermédiaire, c’est Vincent Labrune, vers le mois de mai 2013. Il est revenu vers moi en août et j’ai engagé une dicussion avec Marseille pour le joueur. L’OM a pris contact dans la foulée avec Evian pour les négociations entre club qui ont abouti pour 2,5 millions d’euros.

Impossible de savoir pour l’instant si Ayad, relâché comme les autres protagonistes de l’affaire OM après sa garde à vue, a touché l’argent réclamé. Si oui, il aurait dû signer une convention avec un agent français mandaté par l’OM, ce qu’il n’a pas fait. Il n’aurait donc aucune légitimité légale pour toucher cet argent. Ce qui pourrait lui valoir d’être inquiété par la justice dans ce dossier…