Bastia a décidé d’attendre des éléments complémentaires avant de sanctionner Brandao, coupable d’avoir cassé le nez de Thiago Motta d’un coup de tête après le match contre le PSG samedi.

Brandao est en sursis à Bastia. Le club corse s’est officiellement prononcé concernant le cas de son attaquant, deux jours après son coup de tête asséné à Thiago Motta dans la foulée du match contre le PSG. Un geste condamné sans aucune ambiguïté par son club, qui n’a pas pris pour autant la décision de punir le Brésilien… pour l’instant.

Alors qu’une procédure de licenciement était évoquée par plusieurs sources, le SCB est dans l’attente d’éléments complémentaires et se réserve toute possibilité d’action ultérieure dans ce dossier. S’il assure prendre ses responsabilités, avec dignité et dans le respect des compétences de chacun, le club corse ne veut en aucune façon se substituer aux instances qui sont seules habilitées à prononcer des sanctions sportives. Il faudra donc attendre la décision de la LFP, au plus tard jeudi lors de la réunion de la Commission de discipline.

La ligne de défense corse est déjà toute trouvé, puisque il déplore le comportement tout aussi inacceptable de certains joueurs qui n’ont de cesse d’insulter et de provoquer leurs adversaires, ainsi que le démontrent une nouvelle fois les images de la rencontre et bon nombre de témoignages. Un tacle adressé sans le nommer à Thiago Motta, pas tout blanc dans cette affaire.