C’est Pierre Ménès qui révèle cette ancedote. Déjà à l’époque, la désormais célèbre maman-agent d’Adrien Rabiot, Véronique, a fait capoter l’affaire.

« J’ai entendu les quelques interviews qu’elle a pu accorder. Et moi, cette femme me fait carrément flipper. J’ai eu aussi des échos comme quand il a été à deux doigts de signer au centre de formation de Saint-Étienne, de la discussion qu’elle a pu avoir avec Christophe Galtier… Je ne pense même pas qu’elle voit son fils trop beau, mais qu’elle a des exigences extravagantes », raconte le consultant de Canal +.