Lors d’un entretien accordé à nos confrères d’Eurosport, le sélectionneur des l’équipe de France a évoqué les freins au retour d’Hatem Ben Arfa avec les Bleus.

Si Hatem Ben Arfa n’a toujours pas été rappelé en équipe de France, ce n’est absolument pas parce que Didier Deschamps a décidé de le black-lister. C’est tout simplement parce que la concurrence en attaque est très vive. Le sélectionneur l’a clairement confirmé à nos confrères d’Eurosport, faisant le paralèlle avec le cas Lassana Diarra, récemment rappelé en Bleus. Le rôle de sentinelle était vacant, ni Cabaye ni Schneiderlin d’affectionnant particulièrement cette tâche. Pour Ben Arfa, à l’inverse, son rôle est pourvu.

Pour faire revenir un joueur, il faut que j’en enlève un

Benzema, Griezmann, Valbuena, Giroud et désormais Anthony Martial sont indéboulonnables. Reste une place à prendre, pour laquelle Ben Arfa est en concurrence avec Ntep, Lacazette et Fekir. Pour faire revenir un joueur nouveau, il faut que j’en enlève un, explique le sélectionneur.