L’Atlético Madrid a mis ses menaces à exécution. Il attaque le FC Barcelone après le recrutement d’Antoine Griezmann pour “seulement” 120 millions d’euros. Explications.

Le FC Barcelone a officiellement engagé Antoine Griezmann après que ce dernier a résilié son contrat avec l’Atlético Madrid moyennant le paiement de sa clause libératoire pour un montant de 120 millions d’euros. Mais pour les Colchoneros, ce montant est insuffisant.

Le club a publié le communiqué suivant : “L’Atlético de Madrid estime que le contrat a pris fin, avant que la saison se termine, en raison d’événements provoqués par le joueur. (En conséquence), le club a entamé les procédures appropriées pour la défense de ses droits et intérêts.”

En effet, la clause libératoire du Français a été réduite à 120 M€ au 30 juin dernier. Mais les discussions entre le joueur et le club catalan sont antérieures à cette date. L’Atlético pourra-t-il néanmoins prouver ce qu’il avance ? Ce sera aux juges d’en décider.