Après la victoire de son équipe à Parme (2-1), Franck Ribéry a trouvé son domicile cambriolé. Le Français choqué par cet événement n’a pas tremblé et a laissé entendre qu’il pourrait quitter le club dans les prochaines semaines. Sa femme sort du silence et en rajoute une couche.

“J’aime Florence, cette ville qui nous a accueillis si chaleureusement. Mais je suis blessée en tant que femme, épouse et mère. C’est vrai, nous ne sommes pas les premiers à qui cela soit arrivé, mais j’ai le droit d’être triste et d’avoir peur”, a indiqué la compagne de Franck Ribéry sur son compte Instagram. Une histoire qui prend de l’ampleur en Italie. Le club de Florence a été obligé de communiquer sur cette affaire.

Le président de la Fio, Rocco Commisso, a tenu à soutenir son joueur. “Je suis très en colère et touché par ce qui est arrivé cette nuit à Franck. Nous sommes proches de lui et de sa famille. Ce sont des situations qui, hormis les dommages financiers, sont de vrais traumatismes pour ceux qui les subissent. Vous n’êtes plus serein quand vous ne possédez plus les objets de valeurs auxquels vous teniez tant. Nous ferons tout notre possible pour que Franck retrouve de la tranquillité et nous affronterons ensemble ce moment difficile. Je suis également certains que nos supporters seront aux côtés de Franck pour lui faire sentir toute leur affection et leur amour”, a indiqué le boss du club.