Suivez en direct depuis Fortaleza la première rencontre du groupe D entre une équipe d’Uruguay privée de Luis Suarez mais qui pourra compter sur Edinson Cavani et le modeste Costa Rica.

1-3
Uruguay Costa Rica

Buts :
Uruguay : Cavani (23e, sp)
Costa Rica : Campbell (54e), Duarte (58e), Urena (85e)

FIN / 1-3 > Coup de tonnerre
L’Uruguay et sa pléiade de stars est balayé par le Costa Rica, petit poucet de la compétition, emmené par un excellent Campbell. Attention, ce groupe C de la mort avec l’Angleterre et l’Italie pourrait accoucher d’un qualifié surprise !

93e / 1-3 > Maxi Pereira expulsé
Carton rouge pour l’Uruguayen qui a perdu ses nerfs sur Campbell. Faute grossière et expulsion logique.

88e / 1-3 > Remplacement Costa Rica
Dernier changement. Bolanos est remplacé par Barrantes.

85e / 1-3 > ET DE TROIS POUR LE COSTA RICA
Urena qui venait d’entrer en jeu est à la conclusion d’une contre attaque. Cette fois c’est officiel : cette Coupe du monde va nous réserver plus d’une surprise !

83e / 1-2 > Remplacement Costa Rica
Ruiz est remplacé par Urena pour les dernières minutes.

81e / 1-2 > Caceres averti
Une mauvaise nouvelle de plus pour l’Uruguay.

77e / 1-2 > Remplacement Uruguay
Abel Hernandez remplace Cristian Rodriguez. On ne verra donc pas Suarez dans ce match.

74e / 1-2 > Remplacement Costa Rica
Tejeda est remplacé par Cubero.

71e / 1-2 > Cavani réagit
Très discret depuis le début de la rencontre, Cavani se signale enfin par deux occasions coup sur coup.

65e / 1-2 > Campbell encore
L’attaquant costa ricien place une nouvelle frappe des 30 mètres qui n’est pas loin de trouver la mire.

61e / 1-2 > Double remplacement
Oscar Tabarez, le sélectionneur uruguayen, change ses batteries. Forlan est remplacé par Lodeiro et Gargano par Gonzalez.

58e / 1-2 > LE COSTA RICA PREND L’AVANTAGE
But de Duarte de la tête sur un enième coup de pied arrêté. Quel coup de tonnerre à Fortaleza !

56e / 1-1 > Carton jaune
L’Uruguayen Gargano est averti.

54e / 1-1 > CAMPBELL EGALISE
Le Costa Rica revient à hauteur grâce à son attaquant vedette, d’une superbe frappe qui vient nettoyer la toile d’araignée du but uruguayen. Tout est à refaire pour la Celeste. Les surprises continuent dans ce Mondial !

52e / 1-0 > Lugano averti
Le défenseur vétéran de la Celeste et ex-pensionnaire du PSG, Diego Lugano,

52e / 1-0 > Lugano averti
Le défenseur vétéran de la Celeste et ex-pensionnaire du PSG, Diego Lugano, écope d’un carton jaune. Le capitaine emblématique de l’Uruguay a obtenu le penalty en première période, mais n’est-il pas le maillon faible de son équipe ? Du reste, dans la foulée le Costa Rica s’est créé une nouvelle occasion…

46e / 1-0 > Reprise
Aucun changement pour l’instant mais Luis Suarez pourrait entrer au cours de cette seconde période.

MI-TEMPS / 1-0 > Rien n’est fait
L’Uruguay a bénéficié d’un penalty pour ouvrir la marque mais n’a pas spécialement dominé le Costa Rica dans le jeu. La Celeste est certes supérieure sur le plan des individualités, mais les Costa riciens restent dangereux sur coups de pieds arrêtés.

44e / 1-0 > Occasion uruguayenne
Le portier du Costa Rica, Navas, doit s’employer pour détourner un ballon contré qui était proche de le lobber.

42e / 1-0 > Nouveau corner costa ricien
L’Uruguay a concédé quatre corners en première période. Le Costa Rica pourrait finir par en profiter.

39e / 1-0 > L’intensité baisse
Sans doute sous l’effet de la chaleur qui règne à Fortaleza, l’intensité baisse quelque peu en cette fin de première période.

32e / 1-0 > Le Costa Rica pousse
Un coup franc suivi de deux corners : le Costa Rica fait le siège dans la surface de la Celeste depuis quelques minutes.

27e / 1-0 > Belle frappe de Campbell
L’attaquant Costa Ricien frappe de loin. Sa frappe est pure mais légèrement à gauche du but uruguayen.

23e / 1-0 > CAVANI TRANSFORME
Ouverture du score par Edinson Cavani qui convertit sans trembler ce penalty en but.

22e / 0-0 > PENALTY POUR L’URUGUAY
Lugano est ceinturé dans la surface. L’arbitre n’hésite pas. Le ralenti confirme. Premier penalty sifflé à juste titre dans ce Mondial !

17e / 0-0 > Cavani dévisse
Reprise non cadrée de l’attaquant uruguayen. Le coup se rapproche…

15e / 0-0 > But refusé
Godin était hors jeu. Le but est logiquement refusé à la Celeste.

10e / 0-0 > Aucune occasion
Dix premières minutes intenses, mais sans la moindre occasion. Pour l’instant, les milieux de terrain prennent le pas sur les attaques.

1e / 0-0 > C’est parti à Fortaleza
Sur le papier, cette rencontre semble très déséquilibrée. Même privé de Suarez, l’Uruguay de Cavani, Forlan et Lugano est largement favori face au Costa Rica, l’un des petits poucets de la compétition.

21h00 – à Fortaleza (groupe D) – beIN Sports

Les compositions

Pour le premier match du groupe D dans cette Coupe du monde, l’Uruguay affrontera le Costa Rica (21h) avec Christian Stuani pour accompagner Cristian Rodriguez, Diego Forlan et Edinson Cavani. Le joueur de l’Espanyol Barcelone remplace numériquement Luis Suarez, forfait pour cette rencontre. Du côté du Costa Rica, Jorge Luis Pinto aligne ses deux stars Bryan Ruiz et Joel Campbell aux avant-postes.

L’info d’avant-match : Suarez forfait
Incertain après son opération au genou, l’attaquant de l’Uruguay Luis Suarez ne sera finalement pas de la partie pour l’entrée en lice de sa sélection contre le Costa Rica. Son sélectionneur Oscar Tabarez a décidé de ne pas prendre de risque et de ménager sa star, contrainte au forfait. Nous ne voulons pas lui mettre de la pression en aucune façon, ainsi nous nous sommes préparés pour ce match sans Luis. Nous sommes très satisfaits de sa récupération mais nous devons être prudents, a déclaré le technicien uruguayen, qui devrait récupérer son attaquant pour le deuxième match de la Celeste face à l’Angleterre jeudi.

Le point sur l’Uruguay

L’objectif : prendre les matches les uns après les autres
Difficile de prédire ce que va faire l’Uruguay lors de cette Coupe du monde. Quatrième lors de la dernière édition en Afrique du Sud, la Celeste a pourtant eu du mal à se qualifier pour le Mondial brésilien, devant notamment passer par un barrage contre la Jordanie. Les objectifs de cette Coupe du monde sont assez incertains pour les Uruguayens. On ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre, car nous sommes imprévisibles, explique Julio Espinosa Rifer, du site lacelesteblog.com. Nous pouvons très bien remporter cette Coupe du monde, comme être éliminés dès la phase de poules. Difficile effectivement dans ces conditions de pouvoir émettre le moindre pronostic.

La star : Suarez est attendu
La grande question que tout le monde se pose en Uruguay, c’est de savoir si Luis Suarez sera remis à temps de sa blessure au genou, dont il a été opéré à la fin du mois de mai. Dans le cas contraire, la pression sera totalement sur les épaules d’Edinson Cavani, l’attaquant du PSG. Suarez et Cavani sont deux joueurs de classe mondiale. Je mettrai cependant Suarez légèrement devant Cavani en terme de niveau, déclare notre interlocuteur. La réussite ou non de notre Coupe du monde dépendra en grande partie du rétablissement de Suarez.

Le style : la Charrua de garra toujours d’actualité
Chaque semaine sur les pelouses de Premier League, Luis Suarez montre à tous ce que le terme de Charrua de garra signifie. Un esprit de combat de tous les instants, qui permet à la Celeste de se transcender dans les moments difficiles. Notre jeu est basé sur la contre-attaque. L’Uruguay n’aime pas avoir la possession du ballon et nous marquons souvent quand l’adversaire s’y attend le moins, rajoute le rédacteur de Celesteblog.com qui tient aussi à rappeler que l’Uruguay est aussi connue pour faire tomber les gros. Dans ce groupe de la mort, il ne faudra donc pas que les hommes d’Oscar Tabarez faillissent à leur réputation.

Le point sur le Costa Rica
L’objectif : bien figurer et se mettre à rêver
Petit Poucet de ce groupe D, où la bataille risque de faire rage entre l’Angleterre, l’Italie et l’Uruguay, le Costa Rica sera l’équipe contre laquelle il ne faudra pas se louper. Pour autant, Jorge Luis Pinto, le sélectionneur Costa Ricain, espère donner du rêve à son peuple. Le but est de faire bonne figure dans ce groupe où se trouvent trois champions du monde et conserver le plus longtemps possible la possibilité de nous qualifier pour le tour suivant, nous explique Jose Fernando Araya, de la Nacion. Voir le Costa Rica en 8e de finale et éliminer deux des gros de ce groupe D serait effectivement une grande surprise.

La star : Keylor Navas, le dernier rempart
Auteur d’une très bonne saison sous les couleurs de Levante, Keylor Navas devra réaliser des miracles pour préserver ses cages inviolées face à Mario Balotelli, Wayne Rooney ou encore Luis Suarez. Il a fait une saison fantastique en Liga. Il a été l’un des meilleurs gardien du championnat et il est suivi par de grandes équipes en Europe, ajoute notre confrère de la Nacion. Il faudra aussi suivre de près Bryan Ruiz, le milieu de terrain du PSV Eindhoven. Il apporte beaucoup au Costa Rica par son expérience et son pied gauche.

Le style : une équipe joueuse et solide derrière
Deuxième de la zone CONCACAF derrière les Etats-Unis, le Costa Rica a proposé un jeu fait de passes courtes et de moments de conservation. Mais pas que. La philosophie de jeu du Costa Rica est joviale. Les joueurs savent faire preuve de créativité, mais Jorge Luis Pinto a aussi su solidifier la défense, explique Jose Fernando Araya. Nous avons fini les qualifications pour le Mondial avec la meilleure défense de la zone et nos joueurs font preuve d’un état d’esprit très collectif. De quoi donner des sueurs froides aux autres équipes de son groupe ? En tout cas le Costa Rica jouera sa carte à fond.