Le directeur général de la LFP, Didier Quillot, a donné des explications après la suspensions des championnats de Ligue 1 et Ligue 2 jusqu’à nouvel ordre en raison de la propagation de l’épidémie de Coronavirus.

“Nous avons décidé de convoquer un conseil d’administration juste après l’intervention du Président de la République pour poser, aux membres du conseil d’administration, la question suivante : doit-on suspendre nos championnats jusqu’à nouvel ordre en fonction du risque sanitaire et ce à effet immédiat, concernant la 29e journée, qui avait été prévue à huis clos total ? La réponse a été forte et sans ambiguïté. À l’unanimité, les membres du conseil d’administration ont voté pour cette décision. La situation a énormément évolué ces 24 dernières heures et c’est vrai que l’allocution du Président de la République a fait que nous devons contribuer à l’effort collectif et national en suspendant nos championnats jusqu’à nouvel ordre”, a indiqué le DG dans un premier temps.

Avant de poursuivre : “Pour cela il faut, premièrement, voir l’évolution des risques sanitaires, deuxièmement voir la libération éventuelle de dates que serait amené à faire l’UEFA, certains d’entre-vous l’ont fait en évoquant, avec un point d’interrogation sur l’Euro, c’est évident que c’est cela dont on parle quand il s’agit d’évoquer la libération des dates. S’adapter c’est prendre compte des risques sanitaires et tenir compte du calendrier après les décisions de l’UEFA. Nous, notre championnat est suspendu, il n’est pas arrêté et donc il reprendra et s’achèvera”.