Conformément à ce que pressentaient les médias allemands et espagnols, Xabi Alonso est bien arrivé en Allemagne afin de s’engager officiellement en faveur du Bayern Munich.

L’affaire a été rondement menée. A en croire le site officiel du Real Madrid, Xabi Alonso va bien s’exprimer à l’Allianz Arena au cours de cette saison 2014/2015 qui n’en est encore qu’à son commencement. En effet, le milieu de terrain espagnol a passé, avec succès, la visite médicale traditionnelle. Au niveau des chiffres, les dirigeants du Real Madrid vont, sans doute, récupérer environ 10 millions d’euros via la vente du métronome âgé de 32 ans. Par ailleurs, retenez que Xabi Alonso a accepté de parapher un bail en faveur de l’écurie germanique jusqu’en juin 2016. Sa présentation se déroulera ce vendredi à 11 heures.

Alors que certains supporters pensaient que la venue de Mehdi Benatia, en provenance de l’AS Rome, servirait à remplacer Javi Martinez (blessé), il semble que l’entraîneur Pep Guardiola ait fait part, à ses supérieurs, de son envie de pouvoir s’appuyer sur un milieu défensif. Lorsqu’il était encore l’entraîneur du FC Barcelone, le technicien a souvent eu l’occasion d’affronter, avec son équipe, le Real Madrid et donc Xabi Alonso. Il sait à quel point ce joueur est capable de donner le tempo qu’il désire au jeu de sa formation. La qualité de ses passes et sa vision du jeu font de lui un très bon footballeur qui ne devrait pas avoir trop de mal à s’imposer en Allemagne.

En prime, Xabi Alonso jouit d’une expérience considérable au très haut niveau (117 sélections avec la Roja qu’il vient de quitter, 102 rencontres de Ligue des champions, 272 de Liga, 143 de Premier League…). A Madrid, le natif de Tolosa sortait d’une saison décevante, sur un plan personnel, même s’il a étoffé son palmarès avec le doublé Ligue des champions – Coupe du Roi qui a enchanté les socios de la Casa Blanca. Plutôt que de continuer sa route sous les ordres de Carlo Ancelotti, qui l’a toujours soutenu, Xabi Alonso a décidé de s’offrir un nouveau défi de l’autre côté du Rhin. A lui de démontrer qu’il est capable d’être un vrai maestro au sein de la formation munichoise.

Vincent Bogard pour Top Mercato