Jean-Michel Aulas s’est félicité de l’orientation choisie pour le développement de l’OL. Le président lyonnais adresse une pique au PSG.

“Pour un club comme l’OL, qui n’est pas financé par des gens qui n’ont pas d’obligation de résultats économiques, un tel stade est un relais de croissance et de développement incontournable. Nous, on veut dominer avec notre propre argent, nos propres ressources”, a-t-il lâché dans les colonnes de France Football.

Autre attaque, celle de Javier Tebas qui s’est fixé pour objectif d’empêcher le PSG de venir concurrencer le Real Madrid et le Barça, dans les hautes sphères du football européen. Il ne lâche rien.

“Le PSG devrait disparaître de la concurrence. Je l’ai dit en tant que telle dans la presse française. Vous créez une inflation artificielle et celle-ci a provoqué l’effondrement économique des transferts. Comme celui de Neymar qui n’est pas conforme à la loi de l’offre et la demande”, a-t-il encore déclaré dans les colonnes du média espagnol Expansion.