Quelques jours après les révélations sur des incidents au centre de formation de l’ASSE, l’enquête apporte de nouveaux éléments.

En l’état de nos informations, il n’y a eu qu’un épisode survenu très peu après la réouverture du centre de formation le lundi 20 juillet (…) Les trois personnes soupçonnées seraient venues dans les chambres des plaignants au moment du repas du soir en obligeant les victimes à faire des pompes en leur portant des coups sur les épaules, le dos, les mains ou le plexus“, a confié André Merle, procureur adjoint, dans Le Progrès, précisant que les trois stagiaires victimes de cette attaque ont 14 et 15 ans, tandis que les trois agresseurs sont âgés de 15 à 17 ans.