Le jeune Algérien est la troisième recrue de l’ère Ineos à Nice après les arrivées de Kasper Dolberg et Alexis Claude-Maurice. Pas forcément titulaire à Naples, l’attaquant se relance dans un championnat qu’il connaît bien.

Les Aiglons enregistrent l’arrivée d’Adam Ounas sous la forme d’un prêt avec option d’achat à 20 millions d’euros. En trois jours, le secteur offensif niçois est métamorphosé. L’ancien bordelais tentera de faire oublier Alan St-Maximim (parti à Newcastle).