La plupart dans grands clubs de football européen ont baissé drastiquement les salaires des joueurs pour faire face à la crise du coronavirus. En France, il n’en est rien !

Le FC Barcelone a confirmé cette information : les joueurs vont voir leur salaire amputé de 70% durant la période de crise du coronavirus. Lionel Messi et ses partenaires ont accepté cette baisse afin de préserver les finances du club et de se montrer solidaires envers les autres employés du club. Ces derniers vont continuer de percevoir 100 % de leurs salaires. Selon les estimations du journal Marca, le Barça va ainsi économiser environ 32 millions d’euros par mois !

Des mesures analogues ont été prises dans tous les grands clubs, en Espagne, en Angleterre et en Italie (voir l’exemple de la Juventus ou de Manchester United)… mais pas en France ! Pourquoi ? D’abord, parce que le régime très favorable du chômage partiel a incité quelques présidents à geler les salaires. Mais aussi, et c’est moins réjouissant, parce que la baisse des salaires n’est pas dans la culture française, encore moins dans celle des footballeurs professionnels.

Autre exemple qui illustre cet écart culturel : le sélectionneur du XV d’Angleterre Eddie Jones a accepté une forte baisse de salaire… alors que la FFR n’a pas évoqué ce point concernant le sélectionneur français, Fabien Galthié.

Affaire à suivre…