Hier indestructible, l’équipe Sky a perdu son leader Chris Froome lors de la terrible 5e étape du Tour de France, avant même d’attaquer les pavés. Dave Brailsford, le manageur de Sky, refuse de céder au défaitisme. Il mise désormais sur Richie Porte pour jouer la victoire finale. Crédible ?

L’abandon de Chris Froome n’était pas encore cicatrisé que l’équipe Sky reportait immédiatement ses ambitions au classement général sur son lieutenant Richie Porte. Le Tour de France ne permet pas de s’appesantir sur les absents. C’est un coup dur mais ça arrive. Dans le sport, on ne peut pas toujours gagner, a répété après la course le manager de la formation britannique, Dave Brailsford. On est très déçu pour Chris, il était dans une grande forme, meilleure que l’an dernier, et on pensait vraiment qu’il allait encore gagner. Mais voilà, c’est le Tour de France, c’est le sport. Il faut rebondir et continuer à croire en Richie Porte.

En meilleure forme ? Sur le Dauphiné, le Britannique avait montré des signés de défaillance et sa chute avait alimenté la chronique. Lui qui ne tombait jamais a collectionné les rencontres avec le bitume. On a eu deux ans, deux ans et demi sans rien, presque pas de chutes, tout se passait bien, mais cette année on a eu beaucoup de chutes et de malchance. Ce sont des vagues. Il faut l’accepter, c’est le sport. Il ne faut pas faire de sport si on n’accepte pas les moments durs, continue Brailsford. Mais pas le temps de se morfondre. Alors que Froome montait dans sa voiture, Richie Porte était à l’offensive sur les pavés, dans le sillage du Gallois Geraint Thomas, pour déjà grappiller du temps sur des candidats à la victoire finale. L’éventualité d’un abandon du vainqueur du Tour de France 2013 avait même semble-t-il été anticipée au départ de l’étape. On savait ce matin qu’on avait Richie, qu’on avait une équipe à deux têtes, avec deux leaders de même importance, explique Geraint Thomas. Avec mon poignet blessé et les conditions difficiles, il était presque impossible de maîtriser mon vélo, a détaillé Froome après son abandon sur son compte Twitter. Quand Chris est tombé, il était derrière moi, raconte Thomas. J’ai entendu une chute et je me suis dit Wow, c’est vilain . Et puis j’ai entendu que c’était Froome… Pour Chris, ce n’est pas bon mais Richie est en bonne forme. Porte a terminé 20e de cette étape dantesque. Il a perdu du temps sur Vincenzo Nibali, mais il reste placé au général avec 1 minute et 54 secondes de retard. Mais il devance d’autres prétendants à la victoire finale (17 secondes sur Alejandro Valverde, 43 sur Alberto Contador).

Mais le Tour est encore long. L’Australien n’a pas été préparé pour ramener le maillot jaune sur les Champs-Elysées, mais bien pour assister Froome lorsque la route s’élève. Cette saison, il était prévu pour être leader sur le Giro mais il a dû renoncer en raison de multiples virus. Il a marqué un léger regain de forme en juin sur le Dauphiné. Brailsford assure qu’il est en grande forme après un début de saison difficile. Méthode Coué ? Il est frais, il arrive en forme au meilleur moment, il grimpe vraiment bien. Si on l’a pris comme deuxième leader, c’est pour ses talents de grimpeur.. Ce week-end, l’arrivée du peloton dans le massif des Vosges devrait permettre de juger l’état de forme réel de Porte et de sa crédibilité en tant que potentiel vainqueur de la Grande Boucle.