Jérôme Pineau, le manager de la formation B&B Hotels-Vital Concept 2020 va participer à premier Tour en septembre 2020. Le manager revient sur l’arrêt de la compétition depuis deux mois.

“J’ai eu peur pour la survie de mon sport, car on n’était pas la seule équipe dans ce cas. Je ne connais pas beaucoup d’équipes, mis à part celles qui vivent sur des pétrodollars, qui peuvent demander des millions d’euros à leurs partenaires sans la visibilité des courses, et surtout celle du Tour. Quand le Tour a été incertain, on a tous tremblé. Aurait-on disparu ? Certainement pas. Mais il aurait fallu faire des ajustements. La crise économique fait mal aux riches et tue les pauvres : quand votre partenaire est une chaîne d’hôtel qui au début du confinement a eu un taux d’occupation proche de zéro, vous imaginez les conséquences…”, a indiqué l’ancien cycliste sur L’Equipe.

Avant d’ajouter sur la reprise de la saison : “Les coureurs sont privés de casse-croûte depuis deux mois et demi et seront motivés comme jamais. Il va y avoir un très haut niveau, j’en suis persuadé. Ça va rouler toujours aussi vite. Ce qui va changer c’est l’approche, avec l’absence des stages en altitude et des préparations exotiques sur des volcans. Certains leaders auront moins de jus sur la troisième semaine, et les équipes seront moins homogènes. Peut-être aussi que certaines équipes ont peur du virus et ne viendront pas au départ de certaines compétitions. Ça sera peut-être un peu plus ouvert, car les grosses équipes n’auront pas la puissance de tout contrôler.”