L’avenir de la formation du WorldTour Cannondale-Drapac est incertain et dépend de la recherche d’un nouveau sponsor, un partenaire financier (Oath, du groupe américain Verizon) qui devait investir la saison prochaine ayant finalement fait marche arrière. “Sans ce partenaire, nous ne pouvons pas garantir notre sécurité financière et par conséquent notre licence WorldTour”, a annoncé la structure Slipstream Sports samedi dans un communiqué. “Nous gardons l’espoir de trouver une solution et un nouveau soutien financier dans les prochain jour. Mais sans ces garanties, tout le personnel de la Slipstream Sports a été libéré de ses obligations pour 2018. Tous les contrats 2018 seront honorés si notre futur est assuré.”

L’effectif de Cannondale-Drapac comprend notamment le Colombien Rigoberto Uran, deuxième du Tour de France.

Le patron de Cannondale-Drapac Jonathan Vaughters a lancé une campagne de récolte de fonds afin d’assurer la survie de son équipe. Il manquerait… 7 millions de dollars.

Rigoberto Uran libéré de son contrat

Cette annonce laisse sans équipe le Colombien Uran alors qu’il avait prolongé le 14 août son contrat avec Cannondale de trois ans jusqu’en 2020. Selon les dirigeants de l’équipe, Uran, vainqueur de la 9e étape du Tour de France 2017 et vice-champion olympique 2012, a donné deux semaines à l’équipe pour tenter de résoudre la situation. Le Français Pierre Rolland, 30 ans, a de son côté fait part de sa surprise sur les réseaux sociaux : “Je vous laisse imaginer ma surprise. Ma démarche de recherche d’équipe était quelque chose d’impensable jusqu’à aujourd’hui”.

“En effet au moment du Giro, après et pendant le Tour de France, j’ai été avec mon agent approché par plusieurs formations avec des projets sportifs qui me correspondaient. J’ai dû décliner toutes ces offres étant sous contrat jusqu’en 2018”, a regretté le double vainqueur d’étape sur le Tour de France. “Maintenant, je me retrouve à démarcher ces équipes à nouveau où la plupart ont embauché un ou des coureurs de mon profil. Cette situation n’est pas adéquate et surtout inattendue. J’espère que cette histoire aura une bonne fin”, a espéré Rolland qui avait rejoint Cannondale en 2016 après cinq années passées sous le maillot d’Europcar.

Cannondale est présent sur le circuit ProTour depuis 2009 d’abord sous le nom de Garmin-Slipstream. Cannondale, fabricants de cycles, était devenu le sponsor-titre en 2015.