Alors que les deux Français ont déclaré forfait pour le championnat de France le 30 juin prochain, la fédération de cyclisme s’est quant à elle dit déçue par ce choix.

Si la participation à cet événement est devenue obligatoire cette année, le règlement ne prévoit pas de sanction dans le cas où les cyclistes ne participeraient pas. “On est dans une démarche de sensibilisation“, a déclaré ce jeudi Michel Callot, président de la Fédération française de cyclisme à l’AFP. “On est sur un principe par rapport à ce que le championnat représente dans le cyclisme français, la chaîne des formateurs et des bénévoles au fil d’une carrière, pas sur quelque chose de répressif” (…) On aura à discuter avec la Ligue (professionnelle) pour voir s’il faut ajouter des dispositifs coercitifs“.

Si les deux coureurs ont préféré déclarer forfait, c’est “tout simplement” pour privilégier la Grande Boucle ainsi que leur préparation. En effet, le championnat de France est prévu seulement six jours avant le départ du Tour de France, mauvais timing pour les cyclistes tricolores.

Par ailleurs, Michel Callot, malgré sa déception à l’égard des deux Français, “fait la part des choses. Julian fait une saison extraordinaire et Romain est sur une pente ascendante. Je serai leur premier supporter pendant le Tour.”