Vainqueur aux points de l’Ukrainien Vladimir Klitschko, 39 ans, et invaincu depuis le 10 avril 2004, Tyson Fury a créé la sensation. Qui est cet Anglais de 27 ans ? Tout ce qu’il faut savoir sur le nouveau champion du monde WBA, IBF et WBO des poids lourds.

Un grand prématuré
Aujourd’hui, Tyson Fury et ses 2,06 m impressionnent sur un ring. Mais à sa naissance, c’était autre chose. Le nouveau champion du monde des poids lourds est né grand prématuré, avec près de trois mois d’avance. Il pesait moins de 500 grammes à sa naissance, et a dû se battre pour survivre. Une expérience qui peut expliquer sa force de caractère aujourd’hui.

L’hommage à Mike Tyson
Le 12 août 1988, lorsqu’on demande à John Fury comment il souhaite prénommer son fils, né grand prématuré avec trois mois d’avance, un seul prénom lui vient en tête : Tyson. L’homme est un fan de Mike Tyson qui, à cette époque, règne en maître sur la boxe mondiale. Lui-même a été professionnel, à la fin des années 80 et au début des années 90 (8 victoires, 1 nul et 4 défaites). La collusion avec Iron Mike va plus loin puisque son oncle Peter a brièvement été l’entraîneur de l’Américain.

Le Roi des Gitans
Tyson Fury s’est surnommé ainsi. L’Anglais est très fier de ses origines. Je suis un Gitan, ça signifie que je ne refuse jamais la bagarre. Appartenir à cette communauté, c’est ma vie, c’est ce que je suis et même richissime, j’habiterai toujours dans une caravane.

Eric Cantona l’a inspiré
Natif de Manchester, Tyson Fury ne pouvait pas échapper au virus du football. En grandissant à Manchester, vous êtes soit Red soit Bleu, dans mon école, c’était United, confie Fury. Deux joueurs ont sa préférence : l’Irlandais Roy Keane et le Français Eric Cantona. J’ai toujours été impressionné par eux parce qu’ils étaient différents. J’ai décidé que c’était eux que je voulais imiter dans ma carrière de boxeur, a-t-il expliqué.

Un fan d’Aerosmith
Le Roi des Gitans préfère les guitares électriques aux rythmes flamencos. Après sa victoire samedi soir, il n’a pas hésité à prendre le micro pour chanter le tube d’Aerosmith I Don’t Want to Miss a Thing.

Une grande gueule
En attendant la revanche avec Vladimir Klitschko, le public va apprendre à connaître Tyson Fury, un personnage haut en couleur et au verbe fleuri. Je veux juste écraser ta vieille gueule et je me fous de ce que les gens pensent. Avant son combat, le boxeur britannique n’avait cessé de clamer qu’il allait détrôner le benjamin des frères Klitschko. Fury n’a pas sa langue dans sa poche. Il s’était présenté déguisé en Batman lors d’une conférence de presse avant d’engager un combat avec un complice grimé en Robin.

Fury gagne son pari
Fury détrône Klitschko