Le pilote de chez Toyota garde la tête après la deuxième journée ce samedi, devant son coéquipier Kris Meeke, malgré de nombreux ennuis qui les mettent en mauvaise posture face à leurs adversaires.

Il a pris un avantage d’à peine 4,3 secondes à l’issue de de la 13 spéciale. Thierry Neuville, pointe lui à 9,2 secondes tandis que Sébastien Ogier, se trouve à 21 secondes.

Mais chez les Toyota, tout n’a pas été comme ils le souhaitaient. Le pilote Jari-Matti Latvala, 2ème à 5 secondes de son équipier estonien à la mi-journée, a cassé un amortisseur lors de la 12ème spéciale, perdant près d’une minute et se retrouvant à la 5ème place. Il n’a pas pu prendre le départ de la 13ème et dernière étape de la journée. “C’est désespérant. Nous avions encore une chance pour un podium et c’est encore un abandon“, a-t-il confié sur twitter.

Le Britanique Gus Greensmith, pour sa part, qui a fait sa première apparition en WRC sur sa Ford, était placé 8ème à la mi-journée, mais s’est coincé dans un trou sans pouvoir repartir.

Ce dimanche mettra fin au Rallye du Portugal, avec cinq autres spéciales.

 

There we are. Another fight for the podium and another retirement. It’s devastating. But even if we are really down right now, we won’t give up on anything. We will fight harder then. #WRC #RallydePortugal https://t.co/dZQeTXGjuz