Le champion du monde du 800m, Pierre-Ambroise Bosse, a été mis en examen lundi pour des faits de violences volontaires avec usage ou menace d’une arme.

Il avait raconté son histoire dans l’ensemble des médias et pourtant l’avenir se complique pour le champion du monde. Les faits remontent à la nuit du 25 au 26 août 2017, sur le parking du Casino de Gujan-Mestras, Bosse aurait été au coeur d’une bagarre. Selon nos confrères de Ouest-France, le jeune homme a été mis en examen pour des faits de violences volontaires avec usage ou menace d’une arme.

L’histoire aurait débuté par le jet d’une canette au visage d’un homme de 24 ans (mis en examen au mois de septembre et est sous contrôle judiciaire). Pierre-Ambroise Bosse avait porté plainte après le constat d’une incapacité totale de travail de plus de 8 jours.

Dans VSD après son agression, l’athlète avait indiqué : “Le temps d’ouvrir la portière, de mettre le contact, un petit groupe m’a rejoint et entoure la bagnole. Personne n’est vraiment agressif, tout le monde est sans doute un peu bourré. En tout cas, ils m’empêchent de partir. Je baisse la vitre. Je vanne gentiment et j’enclenche la première. La voiture commence à rouler tout doucement et là… je me prends une vilaine claque en pleine figure. Je sors, parce que quand même il y a des limites, et je me prends un direct monumental. Je tombe, sonné, je vois des pieds me frapper au visage, une avalanche de coups de pied, un truc de malade. Je m’évanouis.”