Nouvelle victoire d’un Américain dans ces Championnats du monde d’athlétisme. Sam Kendricks devient champion du monde du saut à la perche.

Tenant du titre Sam Kendricks conserve sa couronne au terme d’un magnifique concours du saut à la perche disputé ce mardi soir à Doha au Qatar. Le vainqueur du jour devance le petit prodige suédois de 19 ans et champion d’Europe Armand Duplantis et le Polonais Piotr Lisek. pourtant Kendricks s’est retrouvé plus d’une fois dos au mur mais a toujours tenu la baraque face à ses adversaires. Pour l’emporter, il a effacé une barre à 5,97 m, tout comme “Mondo Duplantis”, mais sur sa dernière tentative, ce qui ne suffit pas pour revenir sur l’Américain. Ce dernier conserve son titre de champion du monde, alors que le Français Valentin Lavillenie, frère de Renaud termine 6e avec 5,70 m.

perche messieurs:

1. Sam Kendricks (USA) 5,97 m.
2. Armand Duplantis (SWE) 5,97
3. Piotr Lisek (POL) 5,87
4. Bo Kanda Lita Baehre (GER) 5,70
5. Thiago Braz (BRA) 5,70
6. Valentin Lavillenie (FRA) 5,70
 Raphael Holzdeppe (GER) 5,70
8. Claudio Stecchi (ITA) 5,70
9. Huang Bokai (CHN) 5,55
10. Augusto Dutra (BRA) 5,55
Cole Walsh (USA) 5,55
12. Ben Broeders (BEL) 5,55

L’Américain Sam Kendricks a conservé son titre
mondial à la perche grâce à un saut à 5,97 m au bout d’une finale qui a
atteint des hauteur inédites mardi à Doha (Qatar).
   Kendricks devance le prodige suédois Armand Duplantis, champion d’Europe
2018, qui a lui aussi passé 5,97 m. Une première dans une finale mondiale,
jamais deux perchistes n’avaient passé en même temps cette barre.
   Comme attendu, le Polonais Piotr Lisek (5,87 m) complète un podium où l’on
retrouve les trois hommes à plus de 6 m cette saison.
   La bataille à trois attendue a bien eu lieu et le trio s’est vite assuré
une médaille puisqu’aucun autre perchiste n’a été en mesure de passer les
5,80m. Pas même le Brésilien Thiago Braz (3e), champion olympique à Rio, qui
avait signé son grand retour en franchissant 5,92 m à Monaco en juillet.
   Des trois, le Polonais Piotr Lisek a été le premier à craquer, sur une
barre à 5,97 m après une impasse et un échec à 5,92 m.
   “Mondo” Duplantis a lui montré tout son sang froid à seulement 19 ans en
effaçant deux barres à la dernière tentative (5,92 m et 5,97 m).
   Insuffisant pour arracher l’or à Kendricks qui a presque toujours mené le
concours et devient le premier perchiste à remporter un deuxième titre mondial
depuis Sergueï  Bubka (6 couronnes mondiales).