Renaud Lavillenie s’est imposé à la perche lors de l’étape de la Ligue de diamant d’Eugene. En revanche, le meeting n’a pas souri à Pascal Martinot-Lagarde et Teddy Tamgho.

Le Français Renaud Lavillenie a marqué son territoire samedi lors du meeting d’Eugene, comptant pour la Ligue de diamant. Le roi incontesté du saut à la perche n’a pas manqué son rendez-vous et a signé sa quatrième victoire à Eugene avec un bond à 5,81 m.

En revanche, le rendez-vous d’Eugene n’a pas souri à Pascal Martinot-Lagarde, gêné par une lombalgie et seulement 6e du 110 m haies avec ses 13 sec 55/100, loin des minima olympiques. Le champion du monde 2013 du triple saut Teddy Tamgho a pris aussi un coup au moral avec ses 16,51 m (6e), loin du podium et surtout du visa olympique (16,95 m).

Le très attendu 100 m a été remporté par Justin Gatlin: le vice-champion du monde 2015 du 100 m s’est imposé en 9 sec 88/100, reléguant le Jamaïcain Asafa Powell à 6/100e (9.94) et son compatriote Tyson Gay à 10/100e (9.98). Seule petite contrariété pour Gatlin, le vent, mesuré à +2,6 m/s au moment de ce 100 m très attendu, l’a privé de la meilleure performance mondiale de l’année qui reste la propriété d’Ogunode (9.91).

A un mois de leurs sélections olympiques qui auront lieu sur cette même piste du Hayward Field début juillet, les athlètes américains sont en forme à l’image du champion olympique 2012 Christian Taylor qui a survolé le concours de triple saut avec ses 17,76 m, meilleure performance mondiale de l’année.

Huit MPM ont été établies sur deux jours avec notamment l’époustouflant 3000 m steeple de la Bahreïnie Ruth Jebet qui est devenue à 19 ans la deuxième athlète de l’histoire à passer sous les neuf minutes, en 8 min 59 sec 97/100e, à un peu plus d’une seconde du record du monde de la Russe Gulnara Galkina (8 min 58 s 81/100e) datant de 2008.