Ce lundi, la Russie a réagit à la décision de l’IAAF de maintenir la suspension de la Fédération, bannie depuis novembre 2015 en raisons de scandale sur le dopage.

La décision de l’IAAF soulève des regrets dus au fait que, même si la partie russe a rempli totalement ses obligations concernant les critères de la feuille de route, la position de la Fédération internationale a changé“, a déclaré Stanislav Pozdniakov, président du Comité olympique russe. En effet, l’IAAG a maintenu la suspension de la Russie ce samedi. Pourtant, la Russie a remplie deux conditions principales. Le remboursement des frais générés par le traitement du scandale ainsi que l’accès aux données du laboratoire antidopage de Moscou. Mais les révélations sur les entraineurs et un medecins soupçonné de doper des athlètes a joué en défaveur de la Russie.

Alors que la dernière apparition d’athlètes russes sous les couleurs du pays dans une compétition internationale d’athlétisme remonte aux championnats du monde de 2015 à Pékin, cette nouvelle suspension durera jusqu’au prochain Conseil de l’IAAF à Doha, du 27 septembre au 6 octobre prochain.