Rafael Nadal, face à Andy Murray, et Novak Djokovic, opposé à Ernest Gulbis, sont les deux grands favoris des demi-finales de Roland-Garros ce vendredi.

ACCES AU DIRECT

La logique va-t-elle être respectée ? Si oui, Rafael Nadal et Novak Djokovic, les numéro 1 et 2 au classement ATP, se retrouveront pour en découdre sur le central dimanche. Mais cette année, à Roland-Garros, mieux vaut ne pas toujours miser sur le favori… Pour l’instant, l’Espagnol et le Serbe ont tenu leur rang sans vraiment trembler. Il faudra à nouveau le faire contre deux joueurs que l’on n’attendait peut-être pas à ce niveau sur le terre battue parisienne.

Pour Rafa, ce sera fac à Andy Murray. Un adversaire qui reste sur une rencontre éreintante en cinq sets contre Gaël Monfils et face auquel il n’a jamais perdu en cinq matches sur cette surface (14 victoires contre 5 défaites au total). Mais le Britannique est en progrès sur la terre battue, en atteste son succès sur Fernando Verdasco ou Monfils Porte d’Auteuil. En défense, il a toujours été un génie. En attaque, il joue le jeu qu’il a choisi de développer. C’est parfait. Il est beaucoup plus fort sur terre qu’il ne l’était avant. C’est pour cela que je crois que sa demie contre Nadal sera extrêmement serrée, assure Mats Wilander dans l’Equipe.

Pour Djoko, la méfiance sera de mise face à l’imprévisible Ernest Gulbis. Le Letton n’a battu qu’une fois le Serbe en cinq affrontements (le dernier remonte à 2011 à Indian Wells). Mais il a depuis bien changé, en atteste son incroyable parcours dans ces Internationaux de France. La façon dont je joue maintenant n’a rien à voir avec la façon dont je jouais avant. On remet les pendules à zéro, a prévenu celui qui intégrera le Top 10 la semaine prochaine. Ce qui s’est passé, je n’y pense pas, car je l’ai battu une fois aussi, mais il changeait sa raquette, il jouait très mal ce jour-là. Je remets les compteurs à zéro. A 0-0, tout reste à faire du coup.
Programme

A partir de 13 heures :

Novak Djokovic – Ernest Gulbis

Rafael Nadal – Andy Murray