«Eider est une entreprise française de vêtements et d’équipements de sport de glisse et de montagne, passé sous la coupe du groupe Suisse de lingerie Calida, maison mère du groupe Aubade en janvier 2013. Elle conçoit et fabrique des produits techniques adaptés aux pratiques du ski, snowboard, montagne, raid nature, et sports de pleine nature», explique Aurore Calmier, Head of brands chez Calida Group. Le groupe Suisse détient dorénavant les marques Lafuma, Lafuma mobilier, Millet, Eider, et Oxbow.

Historiquement, la marque a été fondée en 1962 par des tailleurs Luciel et Georges Ducruet, dans la commune de Frangy. En 1988, elle est rachetée par la société Edelweiss, du groupe italien Sopaf, propriétaire de la marque K-Way. Lafuma rachètera la société en juin 2008, avant de subir des difficultés financières et d’être contrainte de se désengager au profit du Suisse Calida.

A la différence de la marque Millet, positionnée sport performance, Eider s’affiche sport plaisir. La marque séduit d’ailleurs une clientèle de plus en plus urbaine, âgée de 30 à 45 ans. Le style des vêtements proposés suit cette tendance, proposant des produits urbains et conçus pour être tout aussi efficace dans les vallées montagnes qu’en ville. «Nous avons adapté une stratégie marketing en adéquation avec cette conquête de parts de marché lifestyle.»

Pour l’heure, 60% des ventes se font en France et 40% à l’international, principalement en Angleterre et en Belgique. Sans surprise, la marque est plutôt orientée «sports d’hiver», avec «70% pour l’hiver, et 30% pour l’été».

Face à la versatilité de la clientèle et l’agressivité de la concurrence, la marque doit sans cesse innover et se démarquer. Elle multiplie les partenariats avec les stations, s’associe à des athlètes multiples, travaille avec des blogueurs et diffuse une image «lifestyle» et «cool».

«L’idée est d’allier la technicité et le style, trouver un compromis entre l’ergonomie et l’élégance.» L’objectif est plutôt réussi. Elle en a d’ailleurs fait son leitmotiv avec un slogan qui parle de lui-même «Look good, feel good !».

«Un gros travail est actuellement réalisé auprès des réseaux sociaux», souligne Aurore Calmier. «C’est le support idéal pour véhiculer une image plaisante auprès du grand public.»