Marcel Hirscher grimpe dans la hiérarchie des plus grands vainqueurs en Coupe du monde. L’Autrichien, vainqueur du slalom de Wengen, n’est plus qu’à une victoire de son compatriote Hermann Maier, qui s’était imposé à 54 reprises dans les disciplines de vitesse dans les années 1990.

Meilleur temps de la première manche sur la piste suisse, Marcel Hirscher a confirmé sa domination dans la seconde pour l’emporter devant le Norvégien Henrik Kristoffersen et le Suédois Andre Myhrer. Comme à Adelboden une semaine plus tôt, Alexis Pinturault a été le meilleur tricolore, terminant à la 8e place (+5 places par rapport à la première manche). Victor Muffat-Jeandet, 10e du premier acte, a rétrogradé au 17e rang, juste derrière Jean-Baptiste Grange. Julien Lizeroux a signé le 13e temps et Clément Noël, qui s’était qualifié malgré un gros dossard (45) a terminé 23e.

Hirscher, qui ne s’était jamais imposé à Wenger, remporte son 5e slalom d’affilée cette saison. Il signe sa 53e victoire en Coupe du monde. Troisième homme le plus titré de l’histoire de la Coupe du monde, il ne lui manque plus qu’une victoire pour rejoindre au 2e rang son compatriote Hermann Maier, qui s’était imposé à 54 reprises dans les disciplines de vitesse dans les années 1990. Le détenteur du record absolu est le Suédois Ingemar Stenmark (86 succès). « Je me sentais très en confiance cette fois. Wengen était la dernière classique que je n’avais pas gagnée. C’est quelque chose de spécial de gagner ici et la presse n’arrêtait de me poser la question. Je suis donc super heureux.»