Opposé aux Saracens samedi (18h) en finale de la H-Cup, le RC Toulon aura fort à faire pour conserver sa couronne européenne. Mais le tenant du titre est dans une forme olympique et toujours en course pour un doublé Top 14-Coupe d’Europe historique.

Le RC Toulon a rendez-vous avec l’histoire. Vainqueurs du Leinster en quarts de finale et du Munster en demies, les hommes de Bernard Laporte s’attaquent cette fois-ci à la machine anglaise des Saracens, leader incontesté de la saison régulière en Premiership, pour un doublé historique. Une finale de H-Cup qui précède d’une semaine celle du Top 14, qui verra le RCT affronter Castres au Stade de France. Mais les Toulonnais ont fait de la Coupe d’Europe l’objectif majeur de leur saison, eux qui en détiennent la couronne depuis un an et qui auront à coeur de la converser ce samedi, au Millenium Stadium de Cardiff.

Une finale aux allures de choc des titans entre deux des plus grosses écuries du circuit. Mais si l’accent sud-africain des Saracens fait peur à toute l’Angleterre, Toulon et son armada de stars n’ont rien à envier à leur adversaire du jour. Jonny Wilkinson en tête, lequel arrêtera sa carrière à l’issue de la saison, le RCT a les armes nécessaires pour rester maître d’Europe. Avec le génial Matt Giteau aux commandes, les tours de contrôle Bakkies Botha et Dannie Rossouw ou les fusées Drew Mitchell et Bryan Habana, la formation de Bernard Laporte n’est d’ailleurs pas en reste en matière d’hémisphère sud. L’ancien sélectionneur des Bleus pourra compter sur ses forces vives ce samedi pour affronter le défi physique proposé par des Sarries qui joueront la première finale de H-Cup de leur histoire.

À ce titre, l’expérience joue en faveur du RCT et de ses grognards. À plusieurs reprises cette saison, les Rouge et Noir ont fait preuve d’une grande maîtrise dans les grands rendez-vous. Le champion d’Europe en titre est passé maître dans la gestion des temps forts et des temps faibles, une donnée qui risque d’être décisive dans l’antre galloise ce samedi. Un Millenium chauffé à blanc dans lequel les nerfs et l’expérience plus que la qualité intrinsèque des acteurs fera la différence. Par chance, Toulon semble supérieur dans les deux domaines et abordera en toute humilité cette finale dont il est le favori. Aux Toulonnais de l’emporter pour conserver leur couronne continentale et continuer à rêver d’un doublé historique.

Plus d'articles