Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a alourdi mardi à 18 mois la suspension infligée à la fondeuse norvégienne Therese Johaug pour violation des règles antidopage, ce qui prive la septuple championne du monde d’une participation aux Jeux olympiques d’hiver de 2018.

En février, l’instance arbitrale du sport norvégien avait prononcé une suspension de 13 mois à l’encontre de l’athlète de 29 ans, contrôlée positive à un stéroïde qu’elle impute à un baume pour les lèvres. La Fédération internationale de ski (FIS) avait fait appel de cette décision, jugée trop clémente.