Aux commandes du Championnat du monde de MotoGP, après un début de saison en demi-teinte, Marc Marquez (Honda) compte 16 points d’avance sur Andrea Dovizioso (Ducati). L’Espagnol aborde le Grand Prix de Grande-Bretagne, 12e rendez-vous de la saison dimanche, avec un esprit de revanche sur l’Italien, qui l’a battu dans le dernier virage en Autriche.

Avec deux podiums dans la catégorie reine, dont une victoire en 2014, et trois pole positions, Marc Marquez a de bonnes références à Silverstone. Et la pluie, qui se mêle bien souvent des débats en Angleterre, ne le freine guère. Il l’a encore démontré en s’imposant en République tchèque voilà bientôt trois semaines. Andrea Dovizioso a moins de références sur le circuit anglais, mais l’Italien peut se targuer de trois podiums, dont deux décrochés sur piste détrempée, en 2015 (3e) et 2011 (2e).

Pour jouer le trouble fête dans ce duel, il faut parier sur Maverick Vinales (Yamaha). Bien qu’il soit en perte de vitesse depuis cinq courses (un seul podium en République tchèque, contre quatre, dont trois victoires, dans les six premières courses de la saison), l’Espagnol, qui pointe à 24 longueurs de Marquez, a remporté sa première victoire en MotoGP à Silverstone l’an dernier.

300

L’Italien Valentino Rossi (Yamaha), quatrième au classement des pilotes avec un retard de 33 points, s’apprête à s’offrir un nouveau record, en devenant à 38 ans le premier pilote à avoir pris le départ de 300 courses en MotoGP.