Le mystère reste entier sur l’identité de l’écurie en délicatesse avec des factures de Renault. L’écurie Lotus est 100% à jour de ses paiements à Renault Sport F1, qui lui fournit ses moteurs hybrides pour la saison 2014. Une porte-parole de l’écurie d’Enstone a répondu samedi matin aux soupçons sur Lotus F1.

Président de Renault Sport F1, Jean-Michel Jalinier, regrettait vendredi que certains de ses clients, sans les nommer, ne paient pas leurs factures en temps et en heure. Depuis, les mises au point se sont succédé de la part de trois des quatre écuries mises en cause. Celle de Lotus, samedi matin, s’ajoute à celles de Caterham et Toro Rosso vendredi, par la voix de leurs responsables. Cyril Abiteboul et Franz Tost ont affirmé en conférence de presse, sans sourciller, qu’ils étaient à jour de leurs paiements à leur motoriste. Reste Red Bull Racing, numéro 1 mondial de la boisson énergétique et quadruple champion du monde en titre, qui n’a pas de problèmes de fin de mois mais est très déçu des performances de son moteur Renault en ce début de saison. C’est la dernière piste restante pour des retards de paiement éventuels.