Soupçonné de corruption, d’escroquerie concernant l’attribution des droits TV de la Coupes du monde 2026 et 2030, Nasser Al-Khelaïfi devient « l’homme à abattre » selon un dirigeant de club.

« Dans le contexte actuel, avec l’enquête ouverte par l’UEFA sur le recrutement estival du PSG et les charges des grands clubs européens au sein de l’ECA (association européenne des clubs), ce nouveau chapitre, même si les trois ne sont pas liés, donne l’impression qu’Al-Khelaïfi est un peu l’homme à abattre« , confie un dirigeant de club français au quotidien sportif.