Le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco sont qualifiés pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Les Parisiens et les Monégasques connaîtront leur futurs adversaires dans quatre jours.

Une situation assez paradoxale. Alors qu’il ne devait pas perdre face au FC Barcelone mercredi soir (hier), afin de conserver la première place du Groupe F, le PSG s’est incliné au Camp Nou (1-3, 6e journée de la phase de poules). Résultat des courses, les hommes de Laurent Blanc doivent se contenter de la deuxième place même s’ils ont réussi à prendre 13 points sur 18 ce qui est un bon bilan européen. Ce matin, les Franciliens doivent l’avoir mauvaise dans la mesure où Monaco a réussi un parcours moins séduisant, en glanant 11 points, et quand même obtenu la place de leader dans le Groupe C.

Mine de rien, cette situation avantage les Monégasques qui auront un atout non-négligeable en 8es de finale comme le stipule le règlement de l’UEFA. Les têtes de série vainqueurs de groupe joueront le match aller à l’extérieur les 17/18 et 25/26 février, et le retour à domicile les 10/11 et 17/18 mars. Autrement dit, l’ASM disputera la seconde manche au Stade Louis II. Lundi prochain, l’entraîneur Leonardo Jardim et ses troupes espéreront, bien entendu, éviter des formations comme Arsenal, la Juventus ou encore Manchester City qui font figure d’épouvantails au niveau des deuxièmes de chaque groupe.

Du très lourd pour le PSG ?

Ils feraient plutôt une bonne affaire, sur le papier, en héritant de Bâle, du Shakhtar Donetsk ou de Schalke 04 qui semblent être un cran en dessous des trois clubs cités ci-dessus. Une chose est sûre, les Monégasques n’affronteront pas le PSG puisque les équipes ne peuvent rencontrer le vainqueur de leur propre groupe, ni de clubs de la même association. A vrai dire, il aurait été dommage que les deux escouades françaises s’affrontent à ce stade car nous aurions eu la certitude de n’avoir plus qu’un seul représentant en quarts de finale alors que le doublé tricolore est aujourd’hui envisageable.

Pour en revenir au PSG, force est de constater que le président Nasser Al-Khelaïfi a conscience que ce ne sera pas facile de venir à bout du prochain adversaire. En guise de menu, les Parisiens pourraient défier l’Atletico Madrid, le Real Madrid, Dortmund, Porto, Chelsea ou encore le Bayern Munich (le PSG ne peut pas défier le Barça également qualifié, ndlr) ! Ils croisent sans doute les doigts afin de tomber sur les Dragons portugais voire les Borussen qui sont en grande difficulté en Bundesliga. Pour le reste, le duo madrilène (champion et vice-champion d’Europe mais aussi très solides en Liga) sans oublier le tandem Chelsea-Bayern, qui dominent la Premier League et la Bundesliga avec brio, font figure de rocs difficiles à bouger. Qu’on se le dise, le printemps européen du PSG et de Monaco sera animé !

Vincent Bogard, pour Top Mercato