Le Paris Saint-Germain est le premier lauréat du Championnat de France des pelouses naturelles de Ligue 1, mis en place depuis cette saison.

Voilà une recrue payante ! Jonathan Calderwood, le référent pelouse du Paris SG, recruté l’été dernier en provenance d’Aston Villa, s’est vu remettre le trophée par la Ligue de football professionnel (LFP) pour la qualité de la pelouse du Parc des Princes. Montpellier et Nantes suivent sur le podium. A l’autre bout du classement, Guingamp hérite de la dernière place.

Les capitaines des équipes, les entraîneurs et l’arbitre de la rencontre ont évalué les pelouses selon cinq critères : la trajectoire du ballon, la souplesse du terrain, la qualité des appuis et la qualité du tapis végétal.

Régulièrement montrées du doigt, les pelouses du championnat de France font désormais l’objet d’une compétition amicale afin d’inciter les clubs à améliorer leur outil de travail… et de promotion. La Premier League l’a compris depuis longtemps et le rendu télévisuel des gazons anglais est souvent cité en exemple. Pour souligner l’importance de ce critère, les réalisateurs des rencontres de Ligue 1 ont été associés à ce trophée. Chaque réalisateur de match participait à la notation en prenant en compte les aspects visuels, la couleur de la pelouse, le comportement du ballon et celui des joueurs.

En Ligue 2 (où Nancy est exclu de la compétition avec sa pelouse synthétique comme Lorient en Ligue 1), le SM Caen a remporté le trophée devant l’AJ Auxerre et l’ESTAC. Ici encore, la Bretagne n’était pas à la fête puisque le Stade Brestois est dernier du classement.


La pelouse va être changée

Le PSG changera sa pelouse durant l’été. Bien que jugée parmi les meilleures de Ligue 1, elle va être entièrement retirée puis remplacée par un nouveau gazon, dans lequel sera ajouté 3% de fibres synthétiques pour solidifier l’enracinement de l’herbe et augmenter la résistance aux tacles.

Plus d'articles