Football - Ligue 1

Plus de peur que de mal pour l'Amiens SC

Plus de peur que de mal pour l'Amiens SC

La FFF a tranché pour le destin dans l'élite du promu Amiénois. Présent en Ligue 1 pour la première fois de son histoire, le club a bien failli retourner à l'échelon inférieur. En effet, il était reproché au club d'avoir employé en tant que directeur sportif, John Williams qui possède deux casquettes : celle d'actionnaire du club mais également d'agent de la FFF.

Une pratique totalement illégale en France et qui aurait bien pu coûter très cher au petit nouveau de la Ligue 1. La commission fédérale des agents sportifs "a retenu des infractions à l'article L.222-9 du code du sport qui énonce, notamment, que nul ne peut obtenir ou détenir une licence d'agent sportif s'il exerce des fonctions de direction ou s'il est préposé d'une société employant des sportifs contre rémunération", a fait savoir la FFF sur son site internet.

Après réflexion, l'organisation a décidé d'infliger une amende de 15.000 euros au club et 1.500 euros pour John Williams. Un montant assorti pour ce dernier d'une suspension d'exercer le métier d'agent pour les quatre prochaines années. Rappelons que ce sont deux clubs de Ligue 2 en l'occurrence Lens et Lorient qui avait porté l'affaire devant les instances du football français. Deux équipes qui auraient pu accéder en Ligue 1 à la place du Sporting Club Amiénois, si celui-ci avait vu sa montée annulée dans le cadre de cette affaire.




Gregory Zerbone

à lire aussi

Buzz sport