Après quatre saisons à la tête du SC Bastia, Frédéric Hantz a décidé de quitter le navire corse. L’entraîneur bastiais n’a pas trouvé d’accord avec le club et dirigera donc le Sporting pour la dernière fois ce samedi contre Nantes.

Quatre ans de bons et loyaux services n’auront pas suffi à la direction du SC Bastia et son entraîneur Frédéric Hantz pour trouver un accord contractuel. En poste depuis 2010, le coach bastiais a annoncé son départ ce mardi après l’échec des négociations qu’il avaient entamées avec son président Pierre-Marie Geronimi. L’aventure corse s’arrête donc là pour Frédéric Hantz, qui n’a pas accepté que le Sporting veuille se séparer de deux de ses quatre adjoints, le préparateur physique Didier Bouillot et l’ancien de la maison Frédéric Née, en charge des attaquants.

Nommé en mai 2010, Frédéric Hantz avait mené Bastia au titre de champion de National un an plus tard, avant de récidiver en Ligue 2 la saison d’après. Une remontée express parmi l’élite qui a valu une grande popularité au natif de Rodez, très apprécié au Sporting. Il laisse le club en milieu de tableau de Ligue 1 et dirigera donc son dernier match avec Bastia ce samedi contre Nantes, ponctuant quatre excellentes années en Corse.

Pour lui succéder, le nom de Frédéric Antonetti aurait été avancé. Après une année sabbatique loin des terrains de football, le Corse de naissance pourrait retrouver un club qu’il a déjà dirigé à la fin des années 1990 et au début des années 2000. De quoi contribuer à la valse des entraîneurs qui risque d’agiter le mercato estival.