Jean-Marc Furlan revient sur son départ de Troyes.

Alors que Jean-Marc Furlan et Daniel Masoni semblaient entretenir une très bonne relation, et ce malgré le début de saison catastrophique de l’ESTAC, le technicien troyen avait finalement quitté ses fonctions le 2 décembre dernier, à la suite d’un accord entre les deux parties. Un départ sur lequel est revenu le technicien français dans les colonnes de L’Equipe.

Le président (Daniel Masoni, ndlr) voulait me conserver, mais aussi reprendre la main sur le sportif que j’avais depuis quatre ans. J’avais le sentiment qu’on me disait: d’un côté on veut que ton travail se poursuive mais, de l’autre, on élimine tes collaborateurs. Ce n’était plus possible, a expliqué Furlan au quotidien sportif.

De quoi le pousser à accepter les indemnités de licenciement proposées par le dirigeant troyen. Pour autant, Furlan ne souhaite pas se reposer et veut reprendre du service le plus rapidement possible. Plusieurs clubs de Ligue 2 l’aurait déjà contactés. Reste à savoir s’il sera sur un banc de touche à la rentrée…